Do & DON’T DE LA PHOTOGRAPHIE HÔTELIÈRE – Giuliano Ottaviani

Do & DON’T DE LA PHOTOGRAPHIE HÔTELIÈRE

4 January 2020

5 règles d’or à respecter pour un reportage photo réussi !

Source https://www.whattheduck.net/

J’ai commencé à m’occuper de reportages hôteliers en 2014, d’abord comme retoucheur et assistant photo et ensuite comme photographe. J’ai dépensé les derniers six ans à peaufiner cet art pour découvrir finalement une seule vérité incontestable : Un reportage photo hôtelier est loin d’être une science exacte.

Beaucoup de paramètres rentrent en jeu quand on illustre un hôtel.

Tout d’abord le gout du jour : la communication dans le domaine de l’hôtellerie est fortement assujettie aux gouts et aux trends du public de destination. En 2014, quand j’ai commencé, la tendance en France était d’illustrer les espaces de la façon plus transparente et détaillée possible. Aujourd’hui – après la révolution d’Instagram et Tinder- les clients sont de plus en plus en quête d’images évocatrices, suggérant une présence humaine et/ou une ambiance subtilement chaleureuse au détriment du coté purement descriptif.

Ensuite il y a la destination de la structure. On ne photographie un business hôtel, un aparthotel et un resort de la même manière. Ces lieux sont très différents, les services qu’ils proposent sont différents et les modalités de prise de vue sont – conséquemment– différentes.

Enfin il faut prévoir et réagir aux contraintes de chaque hôtel : la configuration des espaces, la disponibilité du personnel et surtout la clientèle. Un bon photographe hôtelier doit savoir identifier le plus grand nombre possible de problématiques avant d’accéder aux lieux de reportage.

Pour que ce lobby apparaisse vide, j’ai fait appel à trois membres du staff pour bloquer les accès

Le titre de cet article est-il donc mensonger ? Oui et non. Vous n’apprendrez pas ici la formule magique pour réussir un reportage photo, car seulement l’expérience pourra vous aider. Néanmoins je vais partager des valeurs pour moi fondamentaux, des paramètres constants que j’ai pu appliquer dans la quasi-totalité des mes missions.

  1. Se renseigner :  Il faut connaitre les différents lieux à photographier avant de booker un reportage. Photographes, demandez à votre client d’être le plus spécifique possible sur le nombre d’espaces et surtout sur les horaires de passage de la clientèle de l’hôtel dans les différents lieux. Cela nous ramène au point 2.
  2. Planifier :  Un reportage hôtelier doit être planifié le plus précisément possible. Les chambres devront être préparées avant l’arrivée du photographe, le buffet du petit déjeuner devra être bien réassorti, la piscine devra se présenter avec les transats alignés et les serviettes bien enroulées…

Pour obtenir ce degré de préparation il faut pouvoir solliciter en amont le personnel hôtelier est cela est possible exclusivement grâce à la mise en place d’un planning détaillé complet de plages horaires. De plus la mise en place d’un planning permettra de comprendre quels sont les moments où il ne faut pas opérer dans un certain lieu – Exemple typique (mais pas évident pour tout le monde) : jamais photographier un petit déjeuner entre 8 et 10 heures du matin sauf cause de force majeure !

  • Être cordial : Photographes, souvenez-vous que quand vous rentrez dans un hôtel (cela est particulièrement valable dans les structures de petite et moyenne taille), votre présence a un impact sur le rythme quotidien de tout le personnel hôtelier. Peu importe que le shooting photo ait été prévu en amont, peu importe que vous soyez dans le droit d’exécuter votre travail, soyez toujours souriants et cordiaux avec tout le monde. Vous vous trouverez souvent dans la nécessité de demander un petit service pour la réussite de votre image et cette demande engendra une charge de travail supplémentaire au personnel hôtelier. Si vous voulez un reportage réussi, faites-vous des alliés…
  • N’avoir pas peur de forcer quand nécessaire : Il m’est souvent arrivé, malgré toutes les précautions prises en amont, de devoir attendre 40 minutes pour produire une image à cause du passage continu des clients ou parce que les espaces n’étaient pas prêts lors de mon arrivée. À ce moment-là il faut savoir communiquer à son client que c’est mieux de condamner une salle 15 minutes ou d’appeler du personnel hôtelier en urgence parce que on n’aura pas la possibilité de revenir sur les lieux de prise de vue le lendemain.
  • Interpréter la déco de l’hôtel : Il faudra être créatifs, tricheurs et souples d’esprit. Peut-importe qu’une petite statue soit dans le bar, si elle marche bien dans la salle restaurant c’est le moment de lui trouver un nouvel emplacement (au moins le temps de la prise de vue).

Voici mes petits « secrets de photographe pour un reportage hôtelier réussi ». A ceux qui espéraient trouver dans cet article des guidelines techniques de prise de vue, je conseille plutôt d’effectuer des recherches par images et trouver des références visuelles enrichissantes : une image – parfois – vaut mille mots !

Et à vous tous, merci encore une fois d’être arrivés jusqu’à la fin de cet article, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me poser vos questions ou partager vos expériences .

revenir au blog
Total: